Cerca
  • Redazione | Il Pensiero

Dialectiques de l’intuition. Le bergsonisme et la phénoménologie face à l’expérience du simultané


Autore:

Elie During


Titolo [Fra]:

Dialectiques de l’intuition. Le bergsonisme et la phénoménologie face à l’expérience du simultané


Title [Eng]:

Dialectics of Intuition. Bergsonism, Phenomenology and the Experience of Simultaneity


Data pubblicazione: 2022

Fascicolo: LXI - anno: 2022/1 - pp. 193-216

Lingua: Francese.

DOI: 10.1400/288159


Abstract [Fra]

Toute intuition philosophique renferme une dialectique. C’est évident dans la distinction que fait Husserl entre intuition « sensible » et « catégoriale », aussi bien que dans l’intuition bergsonienne de la « durée », qui oblige la pensée à se réfléchir elle-même dans l’acte même par lequel elle atteint son objet. La dimension formelle de ce processus est un facteur d’ambivalence. Elle nous éloigne de l’idéal d’immédiateté et de coïncidence qui gouverne encore la métaphore de l’intuition comme vision du dedans (« sympathie »). On le vérifie avec l’intuition cosmologique, qui s’efforce d’embrasser le déploiement simultané du tout de l’univers – une multiplicité de flux de durée parallèles, mais distants et dispersés. L’exemple célèbre du verre d’eau sucrée développé par Bergson a ici valeur de prototype. Mais dégager toute la portée temporelle de la coexistence et du simultané réclame un effort spécial. Il faut dépasser la zone de coprésence proximale et, par une forme d’attention scindée, viser l’absent comme tel – le point aveugle du maintenant-ailleurs. Une confrontation avec Merleau-Ponty et Sartre fait apparaître ici de nouvelles facettes de la dialectique de l’intuition.


Mots-clés : intuition, bergsonisme, durée, simultanéité, dialectique.


Abstract [Eng]

There is a dialectics at work in every philosophical intuition. This is apparent in Husserl’s twofold definition of “sensitive” and “categorial” intuition, as much as in Bergson’s intuition of “duration,” where thought is forced to reflect back on itself in the very act of grasping its object. The formal aspect of this reflective process produces ambivalence. It breaks with the ideal of immediacy and coincidence that still governs the metaphor of intuition as a vision from within (intuition as “sympathy”). This is confirmed by the dynamics of cosmological intuition: an intuition that strives to embrace the simultaneous unfolding of the whole universe, i.e. the parallel flows of multiple and possibly distant and dispersed durations. The famous Bergsonian example of sugar and water plays a prototypical role here. But uncovering the wider temporal meaning of coexistence and simultaneity requires a special effort to reach beyond the proximal zone of co-presence. It involves a form of split-attention aiming at the absent as such – the concealed now-there. A confrontation between Merleau-Ponty, Sartre and Bergson on this issue brings out new facets of the dialectics of intuition.


Keywords: intuition, bergsonism, duration, simultaneity, dialectic.

 

Questo articolo può essere acquistato su Torrossa

http://digital.casalini.it/10.1400/288159